Mali : Malgré Les Menaces De Sanction, Le Secrétaire Général de l’ONU Défend Les « progrès réalisés » Et l’Accord De Paix

« En dépit des multiples défis auxquels fait face le Mali, dont plusieurs ne sont pas encore pris en compte, j’apprécie les progrès réalisés par le gouvernement et les groupes armés signataires » [de l’accord de 2015, NDLR] depuis l’investiture du président Ibrahim Boubacar Keïta pour un second mandat le 4 septembre 2018, indique Antonio Guterres dans ce document remis aux 15 membres du Conseil de sécurité.

« C’est le verre à moitié plein ou à moitié vide », résume un diplomate sous couvert d’anonymat à propos de cette bonne note distribuée par Antonio Guterres. Celle-ci permet d’éloigner la perspective de nouvelles sanctions ou d’une prochaine réduction de la Minusma, sous l’impulsion des États-Unis, alors que mars avait été donné comme échéance à Bamako pour engranger des résultats.

À la mi-janvier, les membres du Conseil de sécurité avaient affirmé dans une déclaration adoptée à l’unanimité être « de plus en plus impatients » à l’égard des parties maliennes face aux retards pris dans l’application de l’accord de 2015.

Alice Bakandja

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s