Congo Brazza : Vers la signature d’un accord entre Pékin et Brazzaville

La nouvelle est tombée au cours d’un déjeuner de presse organisé le 27 février dernier par l’ambassadeur chinois en poste à Brazzaville. Ma Fulin a rassuré la détermination de son gouvernement de voir le Congo conclure, dans le cadre d’un programme économique et financier, l’accord formel avec le FMI. « Une lettre du gouvernement et une autre d’Exim Bank, principal créancier de la dette congolaise auprès de la Chine, envoyée aux autorités congolaises, confirme la volonté chinoise pour annuler ou rééchelonner la dette. À ce jour, les négociations dans ce sens sont déjà bouclées », a-t-il déclaré.

Pékin détient 35% de la dette du Congo

En l’espace de vingt ans, le continent africain a contracté plus de 100 milliards d’euros d’emprunts auprès de la Chine afin de financer des nombreux projets d’infrastructures. Au Congo, 35% de la dette publique est détenue par Pékin. Ce qui représente plus de deux milliards de dollars américains.

La dette publique de l’État congolais a triplé depuis 2010, atteignant 110 % du PIB. Les tentatives du gouvernement visant à obtenir sur un financement du FMI depuis mars 2017, afin de relancer son économie, n’ont jamais abouties. Aux yeux des institutions de Bretton Woods, la dette est restée lourde et insoutenable, d’où la nécessité pour les deux parties d’aboutir vite à un accord.

Alice Bakandja

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s