Belgique : Un Couple De Terroristes D’origine Iranienne Intercepté À Bruxelles

Amir S., 38 ans, et son épouse Nasimeh N., 33 ans, ont été interceptés samedi 30 juin à Bruxelles, à bord de leur véhicule Mercedes dans lequel les policiers ont découvert « environ 500 grammes de TATP » (Trirpéroxyde de triacétone), explosif utilisé dans les attentats commis à Paris le 13 novembre 2015 et à Bruxelles en mars 2016 notamment.

S’y trouvait également « un mécanisme de mise à feu dissimulé dans une trousse de toilette », précise le communiqué.

L’enquête, menée en coopération avec les autorités judiciaires françaises et allemandes, a conduit aux interpellations de trois suspects placés en garde à vue en France et à celle d’un diplomate iranien basé en Autriche, contact du couple, en Allemagne, a annoncé le parquet.

Rassemblement de 25 000 personnes à Villepinte

Leur cible était une conférence organisée par les Moudjahidine du Peuple Iranien, un parti d’opposition iranien fondé en 1965 et interdit par les autorités iraniennes depuis 1981, à laquelle ont assisté près de 25 000 personnes samedi, a précisé le parquet.

Le ministre Belge de l’Intérieur Jan Jambon a indiqué sur Twitter qu’il n’a à aucun moment été question de projets d’attentats en Belgique. L’Organe de coordination pour l’analyse de la menace en Belgique (Ocam), a maintenu inchangé le niveau de la menace, a-t-il précisé.

Le projet d’attentat relève d’un « stratagème » visant à nuire à la République islamique d’Iran, a estimé de son côté le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter.

 

« L’Iran condamne sans équivoque toute forme de violence et de terrorisme, où que ce soit, et est prêt à travailler avec toutes les parties concernées pour dévoiler ce qui est un stratagème sinistre mené sous une fausse bannière », a-t-il écrit lundi.

« Comme c’est pratique. Juste au moment où nous entamons une visite présidentielle en Europe, une opération iranienne présumée et ses ‘conspirateurs’ sont mis en échec », a ajouté le chef de la diplomatie iranienne, qui accompagne le président iranien Hassan Rohani dans sa visite officielle en Suisse entamée lundi après-midi.

« L’attentat terroriste a pu être déjoué grâce à une collaboration entre la sûreté de l’État belge et les autorités judiciaires françaises et allemandes » a affirmé le parquet.

Rédactrice :              Alice Bakandja

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s