Qui Se Cache Derrière Les Attaques En Syrie ?

Le 29 avril, des positions de l’armée syrienne situées dans les provinces d’Hama et d’Alep ont subi une attaque de missiles dont l’auteur n’a pas été identifié. Malgré qu’Israël ait à plusieurs reprises bombardé la Syrie, il a refusé de commenter cette attaque.

Le chef du Pentagone a réfuté toute implication de son pays dans les frappes menées dimanche contre plusieurs sites militaires syriens. «Nous n’avons rien à voir avec les frappes de la nuit dernière» a déclaré lundi aux journalistes, le secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis.

Mais dans la nuit du 13 au 14 avril les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué des sites d’infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles  dont 71 ont été abattus à l’approche de leurs objectifs, d’après le ministère russe de la Défense. En plus, l’année dernière, l’aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, samedi.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s