Donald Trump Président, Quelle Perspective Pour Le Monde

Récemment investi quarante cinquième président des États Unis d’Amérique, le magnat de l’immobilier a du mal à se défaire de la vague de contestation qui irradie le pays depuis son élection. Bien qu’élu selon les règles de l’art, nombreux sont ses compatriotes qui ne se reconnaissent pas en lui, pointant du doigt le système électoral qui fait la part belle aux grands électeurs, seuls habilités à élire le future locataire de la maison blanche. Mais cette adversité n’est pas de nature a faire vaciller le richissime homme d’affaire au caractère bien trempé.

Sur le plan interne, Donald Trump avait promis qu’il s’attaquerait à l’Obamacare, du nom de la réforme du système de santé Américain qui oblige toute personne payant des impôt sur le térritoire des États Unis à se doter d’une assurance maladie obeissant à certaines règles.

Parmis ses promesses de campagne figurent en bonne place le rapatriement des entreprises américaines basées à l’étranger notamment en Chine et au Mexique, la construction d’un mur de béton le long de la frontière avec le Mexique aux frais de l’état Mexicain. A cet effet, Il vient de parapher un décret autorisant la poursuite des travaux de constructions du mur de 3200 km. Ce qui n’a pas manqué de susciter la colère du Président Enrique Pena Nieto. Considéré proche de Poutine par certains médias, il n’a jamais confirmé ni infirmé cette assertion, se contentant de soutenir que l’Amérique sera plus respectée par la Russie sous son magistrère qu’elle ne l’a été sous Barack Obama. A propos du conflit Syrien, il déclare que l’Amérique ira jusqu’au bout de ses engagements, c’est à dire l’éradication totale du groupe térroriste État Islamique. Selon les observateurs, il ne verrait aucun mal à collaborer avec la Russie pour parvenir à cette fin.

L’arrivée de Trump à la tête de l’exécutif Américain a surpris grand monde sur le vieux continent. Et pour cause, parmis les deux candidats, Hillary est celle qui bénéficiat d’une meilleure aura en Europe. Elle connait la plupart des dirigeants pour avoir écumé toutes les régions du monde en sa qualité de First Lady et plus tard de Sécretaire d’État. Contrairement à Hillary, le nouveau président Américain n’est pas un grand partisan de l’OTAN, il l’a fait savoir en soutenant que les Européens devraient financer leur propre défense. L’homme se dit aussi prêt à revoir la position Américaine dans les accords de Paris sur le climat.

Si Donald Trump n’est pas l’interlocuteur idéal pour les Européens, son ascension est en revanche célébrée en Israël. Car les relations entre ces deux états étaient au plus bas durant toute la mandature du Président Obama. Comme un symbole, la résolution de l’ONU mettant un terme à la colonisation des térritoires Palestiniens a été rendu possible grâce au refus des États Unis de faire usage de leur droit de veto. Avec l’avênement de Trump au pouvoir, plus de soucis pour l’État Hébreux qui n’avait de toutes façon, aucune intention d’appliquer cette résolution.

Et l’Afrique dans tout ça ? Trump a une méconnaissance évidente du continent Africain. Il a toujours soutenu que « la corruption était endémique en Afrique à tel point que « chaque pennys des 7 milliards versés par Obama sera volé ou, 97% de cette somme ». Évoquant l’Afrique du Sud, Il avait déclaré aimer Mandela, mais selon lui,  « l’Afrique du Sud est un bazar plein de criminalité et prêt à exploser ».  Sous la présidence d’Obama les États Unis ont financé de nombreux projets de développement, et renforcé leur coopération militaire avec certains pays d’Afrique. C’est le cas du Cameroun qui a bénéficié d’un don en équipements militaires ainsi que l’envoi de 300 soldats Américains venus apporter leur  soutien à l’armée Camerounaise dans le cadre de la lutte contre  Boko Haram. A contrario, Donald Trump n’a jamais montré un intérêt particulier pour le continent Africain. A présent qu’il tient les rennes de l’état le plus puissant du monde, cela changera t-il ? Seul l’avenir nous le dira.

ED.

3 commentaires

  1. Je n’en reviens toujours pas que Donald TRUMP soit le 45 ème président des Etats-Unis !
    Que de propos malsains, misogynes, racistes, son goût douteux de sa trump tower….
    J’ai regardé son investiture, il n’a pas l’allure d’un Président, à savoir la connaissance des dossiers à l’internationale !
    Comme tu le dis si bien, l’avenir nous le dira .

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Val, bienvenu sur agoraside. Tu es officiellement la première personne à visiter le blog et cela me fait énormément plaisir😊😊. Tu as l’âme d’une blogeuse. Je partage ton avis sur Trump, c’est un personnage atypique , il n’a pas la retenue nécessaire qu’on attend d’une personnalité de cet acabit. Je profite de l’occasion pour te réitérer mes compliments pour de la qualité de tes articles sur Beautesantedeval, vraiment je me délecte. ED

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s